Nous avons entrepris le testage génétique de nos reproducteurs pour la PKdéf .....

les tests génétiques sont effectués par le laboratoire UC DAVIS en Californie ou Langford en Angleterre

à compter de novembre 2013 le statut génétique de tous les chatons naissant à l'élevage sera connu pour cette maladie....la copie des tests des parents sera fournie sur demande.

La PKDéf ou pyruvate kinase PK déficiency :

 

La déficience en pyruvate kinase est une maladie héréditaire suceptible de frapper 38 races de chats ....dont le bengal,  La pyruvate kinaze est un enzyme permettant aux globules rouges de synthétiser l'énergie nécessaire à leur survie. Lorsque cet enzyme vient à manquer, la durée de vie des globules rouge est dramatiquement diminuée, ce qui conduit à leur raréfaction dans l'organisme, on parle alors d'anémie.

celle-ci ne saute pas forcément aux yeux, car l'organisme peut rapidement compenser la perte de cellules par une production augmentée et l'anémie passer ainsi inaperçue.
D'ailleurs la plupart du temps, celle-ci est légère, ou alors survient progressivement permettant au chat de s'y adapter sans montrer de signes cliniques particuliers. Elle peut également frapper ponctuellement.
La maladie s'accompagne parfois d'autres symptômes aussi imprécis qu'une fatigue passagère ou encore une légère perte d'appétit, pas toujours décelées par le maître.
Autant dire que dans bien des cas, la PKdef peut n'être découverte que tardivement dans la vie d'un chat...
Il existe cependant des formes montrant une anémie brutale et sévère, pouvant conduire rapidement au décès de l'animal.

La PKdef est héréditaire (transmise par les parents), la transmission est dite autosomale (non liée au sexe) et récessive.

Cela signifie que la maladie ne se développera que chez le chat qui aura hérité de ce caractère de chacun de ses deux parents, c'est à dire homozygote. Ce chat est dit "atteint" et sur le résultat de son test sera mentionné: K/K

Le chat qui n'aura reçu qu'une allèle défaillante (seul un des parents lui transmet le défaut) est hétérozygote.
On le qualifie de "porteur" et sur son test on verra: N/K
Il ne sera pas malade mais pourra transmettre le gène défectueux à sa descendance.

Un chat sain est dit "indemne" et son test mentionnera: N/N

C'est donc en mariant ensemble deux chats porteurs ou atteints qu'on obtient des chatons atteints.
Comme les chats porteurs (N/K) ne développent pas la maladie, et comme on met parfois des mois ou des années à identifier un chat atteint (K/K), on imagine sans difficultés les conséquences sur la descendance et la façon dont la maladie a pu se répandre largement avant d'être découverte...
Le point positif lié à ce mode de transmission, c'est qu'une fois les porteurs identifiés, on peut continuer à les utiliser pour la reproduction, à condition bien entendu de ne les marier qu'à des individus indemne de PK Def (N/N).


à ce jour le test pkdéf (laboratoire uc davis ou langford) est le seul est unique test génétique par adn valable chez les bengals ...on peut parfois voir apparaitre sur certain site d'autres résultats pour d'autres maladies car certains éleveurs pratiquent un peu toutes sortes de tests de façon aléatoires ils sont sans fondements et sans valeur chez le bengal (exemple pkd ou pra rdac ...)

 

NOUVEAU en 2016

un test génétique de dépistage de l'atrophie rétinienne spécifique au Bengal a été développé par le laboratoire UC Davis en Californie (PRA B), ce test remplace le test pra rdac ou cep290 précédemment utilisé de façon aléatoire puisqu'il ne détectait pas la même forme d'atrophie que celle qui peut toucher le bengal.

 

nous commencerons donc à pratiquer ce test sur nos reproducteurs en 2016.