A quoi sont dues les allergies aux chats ?

 

Les squames du chat se composent de morceaux microscopiques de peau sèche et de salive séchée. Ces squames sont minuscules, environ un dixième de la taille des acariens.

Ces squames se libèrent facilement dans l'air et vont rapidement être présents dans toute la maison où réside un chat.

Le problème n'est pas vraiment les particules de peau sèche elles-mêmes, mais une glycoprotéine se trouvant dans et sur les squames, appelée D1 Fel. 

D1 Fel se trouve dans les glandes sébacées du chat sous la peau et dans la salive du chat. 

C'est cette protéine qui provoque les réactions allergiques sur les personnes qui y sont sensibles. 

Ils suffit aux personnes sensibles d'entrer en contact avec un chat ou même simplement d'être dans l'environnement d'un chat pour que leur système immunitaire se mette en route et libère un produit chimique inflammatoire connue sous le nom d'histamine. 

Les réactions typiques comprennent éternuements, écoulement nasal, congestion, démangeaisons des yeux, une éruption cutanée ou de l'urticaire, voir crise d'asthme pour les personnes les plus sévéremment touchées.

 

Il ya beaucoup de preuves anecdotiques d' éleveurs et ou de propriétaires de bengals, qui suggèrent que les chats de race Bengal sont plus facilement tolérés par les personnes atteintes d'allergies. À ma connaissance, il n'y a jamais eu d'étude scientifique effectuée afin de déterminer si les Bengals produisaient moins de Fel D1 que les autres races de chats mais c'est certainement dans le domaine des possibilités. 

 

on peut par contre parfaitement affirmer que :

Le  Bengal avec sa peau très fine et sa fourrure très courte nécessite un entretien quasi nul de la part de son propriétaire, l'exposant de ce fait beaucoup moins aux squames.

on peut également observer que le chat lui même se toilette moins fréquemment qu'un autre chat, et que les séances de toilettage sont relativement  courtes, ce qui laisse moins de salive séchée sur les poils et qui donc diminuent la présence de squames allergisants  . En outre, dans un milieu de vie normal, un bengal mue beaucoup moins qu'un autre chat, limitant encore la dissémination dans toute la maison des squames se trouvant sur les poils de l'animal . 

 

En conclusion il est impossible d'affirmer de façon scientifique qu'un bengal est un chat dit "hypoallergénique" on peut cependant avancer que parmi les races de chats il serait l'une des races les moins allergisantes, bien entendu les personnes ayant de fortes réations allergiques ne doivent pas adopter un bengal sans prendre le soin d'effectuer un "essais" de mise en contact préalable.